Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 16:22

Le slut-shaming (en français « humiliation des salopes ») est un phénomène qui s’apparente au harcèlement et qui consiste à humilier ou rabaisser une fille/femme sous prétexte de sa sexualité réelle ou supposée. Dès qu’une adolescente « s’éloigne de la norme » et même quand elle n’a strictement rien fait, elle doit subir des brimades.

 

Le slut-shaming peut se manifester de façon suivante :

 

-   Insultes;

-    Rumeurs (hé, unetelle a couché avec trois mecs en une semaine…) ;

-    Commentaires désobligeants concernant la tenue, le comportement ou même l’anatomie de la cible ;

-    Demandes abusives (si t’as couché avec truc, tu dois coucher avec moi…) ;

-   Harcèlement électronique (par le biais des réseaux sociaux, des blogs...);

-    Etc.

 

Le slut-shaming constitue une forme de harcèlement. En tant que tel, il ne peut pas et ne doit pas être toléré.

 

Voici quelques idées reçues sur le slut-shaming :

 

Ça ne fait pas de mal, on veut juste rigoler

Toute forme de harcèlement est inacceptable. Le slut-shaming peut avoir des conséquences très graves, comme dans le cas de Rehtaeh Parsons. C’est un problème à prendre très au sérieux.

 

Moi, je n’embrasse jamais dès le premier soir. Celles qui le font sont des sa***.

Le fait d’attendre ou non le deuxième rendez-vous (ou le dixième, ou même le mariage) avant d’embrasser, d’avoir des rapports sexuels ou de faire n’importe quoi est un choix personnel. Chacun fait ses choix et il n’y a aucun mal à prendre ses propres décisions.

En revanche, il y a un problème quand on veut contrôler la vie des autres. Si votre voisine décide d’embrasser son copain dès le premier soir, d’embrasser sa copine dans un lieu public, de porter une jupe courte ou au contraire de rester chaste jusqu’à la fin de ses jours, c’est elle que cela regarde, pas vous.

 

Si elle se fait violer, c’est qu’elle l’a un peu cherché. On n’a pas idée de porter une tenue pareille/boire de l’alcool/mettre sa photo en tenue légère sur son blog.

On n’a surtout pas idée de blâmer la victime !

Le fait de prétendre qu’une femme violée l’a cherché sous-entend que les hommes en général sont des êtres primaires, faibles, bestiaux, obsédés par le sexe, incapables de contrôler leurs pulsions et qui pensent avec leurs hormones, jamais avec leur tête ou leur cœur. Si tous les hommes étaient comme ça, ça se saurait. La pratique du slut-shaming insulte non seulement toutes les femmes, mais aussi tous les hommes.

 

Moi, je dis que c’est pas normal : il y a des fillettes de 13 ans qui se promènent avec le string qui dépasse. Il faut bien les remettre à leur place !

Cette affirmation, Laci Green (éducatrice en sexualité et auteure de vidéos fort intéressantes et sous titrées vf) y a déjà répondu bien mieux que moi sur cette page. Si vous ne parlez pas anglais, voici un résumé de sa réponse :
 
Oui, il y a un problème avec ce genre de situations. Non, vous ne valez pas mieux que les filles en question. Et non, CELA NE JUSTIFIE EN RIEN LE SLUT-SHAMING.  (…)
Il y A une raison pour que de très jeunes filles adoptent ce genre de comportements, et à l'âge tendre de 13 ans, ce n'est pas parce qu'elles assument consciemment leur corps et leur sexualité.  C'est parce qu'on leur a déjà pris leur pouvoir sexuel. A 13 ans, elles ont déjà appris que la seule chose considérée comme valable chez les jeunes femmes, c'est leur capacité à être considérées comme sexuellement attirantes pour les hommes. C'est une forme d'auto-chosification qui est causée par le sexisme et qui ne le justifie en rien.
Nous vivons dans une culture dysfonctionnelle dès qu'il s'agit du sexe. On laisse croire aux gens qu'ils ont le droit de penser que le slut-shaming, c'est 'la fote de cé cones ki s'habiyent come dé pute'. Il faut que les gens arrêtent de traiter à nouveau en victimes ces jeunes filles qui NE FONT QU'AGIR EN FONCTION DE CE QU'ELLES ONT APPRIS. Au lieu de les traiter de haut et de continuer ce cercle vicieux en leur disant qu'elles ne valent rien, il faut leur faire comprendre qu'elles sont IMPORTANTES. Pas uniquement parce qu'elles sont attirantes et désirables, mais parce qu'elles sont également fortes, intelligentes, drôles, intéressantes, gentilles, douées et n'importe quelles autres qualités qu'une personne qui apprend à se considérer comme un objet  ne reconnaîtra peut-être pas tout de suite.

 

Merci, Laci. J’aimerais ajouter qu’en outre, il arrive souvent qu’un(e) enfant adopte un comportement hyper-sexualisé à cause d'un traumatisme, parce qu’il/elle a subi des abus sexuels ou incestuels. Rabaisser quelqu’un qui a déjà souffert, c’est stupide.

 

Ma religion m’interdit de faire ceci ou cela.

Si vous aimez votre religion, tant mieux pour vous. Si le fait de pratiquer votre religion vous rend heureux, continuez ! En revanche, si vous voulez imposer votre religion à votre voisin, il y a un problème. Chacun a foi en ce qu’il veut : j’ai déjà rencontré des gens formidables qui aiment leur religion, s’en portent très bien et ne pratiquent ni l’intégrisme, ni le slut-shaming.

 

On a tous fait du slut-shaming un jour.

Oui, on a tous fait ce genre de bêtises un jour. On est tous humains, on a tous ‘dérapé’ à un moment ou à un autre, ne serait-ce que par ignorance ou dans un moment d’égarement. Seulement, ce n’est pas parce qu’on a fait une grosse bêtise un jour qu’on doit continuer à faire des bêtises toute sa vie. C’est parce qu’on est humains qu’on doit apprendre à respecter les autres et à les traiter comme on aimerait soi-même être traités.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Babar 28/09/2015 21:44

A propos de slutshaming, un truc complètement wtf : https://www.youtube.com/watch?v=g30rAKGfSu0

Iron Calimero 29/09/2015 12:42

J'ai vu ça, merci. En effet, l'auteur est complètement à côté de la plaque. Bonne journée.

Aragatz 04/06/2013 09:56

Rien de + à ajouter, je suis d'accord avec tous les 2 !

Iron Calimero 04/06/2013 10:49



Merci, Aragatz. Bonne journée.



gene 03/06/2013 22:56

nous sommes dans une république laïque , les religions sont d'ordre privé et elles n'ont pas leur place sur la place publique. La république a des lois et elles doivent être respectées !!!! Le
machisme , le sexisme sont très difficiles à combattre car ils sont d'ordre culturel ou religieux et il n'est pas facile de faire changer les mentalités . Je vis dans un petit village. Je m'habille
passe partout , jeans , baskets et pull ou tee shirt , pas de maquillage . J'ai pas le choix . Si je m'habillais sexy , j'aurais droit à des commentaires désobligeants et autant des hommes que des
femmes et voire plus de la part de certains . Je ne pourrais plus me balader tranquille . Mon mari ne comprend pas cette mentalité. Pour lui , une femme sexy est une femme qui met en valeur sa
féminité et n'y voit aucun mal . Le problème c'est que beaucoup de mères n'apprennent pas à leurs fils à respecter les femmes. Bien souvent elles mêmes véhiculent les préjugées . Quand aux
"lolitas" , c'est mettre en danger de très jeunes filles , car ce qui n'est qu'un jeu pour elles , ne l'est pas pour certains et les conséquences peuvent être terrible . Dans les banlieues , la
république a abandonné le terrain au profit de l'intégrisme et ça c'est intolérable car c'est aussi abandonner des jeunes filles et des femmes . bonne soirée

Iron Calimero 04/06/2013 09:12



Vous pouvez dire à votre mari qu'il a raison sur toute la ligne!


Moi non plus, je ne comprends pas. Quand un homme se fait vandaliser sa belle voiture, personne ne dit qu'il a cherché les ennuis. Quand une femme se fait violer, on la blâme d'avoir montré 10 cm
de ses belles jambes! On vit dans un drôle de monde.


Merci pour votre commentaire. Bonne journée à vous et à toute votre famille.



Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche