Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 08:53

beat-bullying-logo.jpg

 

Au Royaume-Uni, l’association Beat Bullying est la plus grande association de lutte contre le harcèlement entre élèves. Voici quelques-unes de ses actions :

 

 

- La formation de cybermentors. Agés de 11 à 17 ans, ces enfants et ces adolescents écoutent et conseillent d’autres enfants et adolescents en ligne via un site internet spécial.

 

- La formation de minimentors. Ce programme s’adresse aux enfants de 5 à 11 ans et se concentre sur le développement des capacités sociales des enfants.

 

- Un programme d’intervention qui utilise la psychologie pour aider les jeunes à mieux se comprendre eux-mêmes et à améliorer leurs relations avec autrui.

 

- Des programmes qui utilisent la musique, l’écriture de chansons ou les sports d’équipe pour aider les jeunes à comprendre le harcèlement.

 

- Des programmes spéciaux pour les ados confrontés à l’homophobie.

 

- Un programme qui renseigne les jeunes sur le harcèlement sexuel, l’exploitation sexuelle, les comportements qui tournent autour de la pédophilie et les relations malsaines, et qui leur enseigne les bonnes réactions.

 

- Un programme portant sur les différentes fois, dont le but est de prévenir le harcèlement lié aux croyances religieuses.

 

- Des ateliers de formation et d’information pour les parents et les enseignants.

 

- L’organisation de campagnes, de manifestations, et la vente des bracelets bleus, notamment lors de la semaine anti-harcèlement, en novembre.

 

 

Evidemment, tout cela a un prix. Des groupes et fondations versent des fonds à l’association. Les particuliers peuvent également faire des dons ou s’engager comme bénévoles via leur site internet.

 

Bravo, les Anglais !

 

EDIT: cette association n'existe plus. Ah, dommage...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

samantha 09/01/2012 12:26

bonjour

je suis la maman d'une fille de 11 ans qui est rentrée cet année en 6 eme
elle ce retrouve dans la même classe qu'une fille ,qui étais avec elle depuis le cp
le calvaire commence , et ma fille en octobre
ce fond en larme " maman je n'en peux plus ,je ne veux plus vivre "
je lui demande qu’est ce qu'il ce passe et la rassure
elle me raconte le calvaire qui durer depuis la rentrée
je contacte la mère de cet fille ,et demande qu'elle arrête de parler a ma fille
elle me dit ,que sentimentalement elle ne peux pas lui dire et qu'il ne faut pas rentré dans l'univers des enfants !
je ne comprend pas trop ,et elle me dit que je devrai ne pas trop écouté ma fille
j'en parle a ma fille ,et elle me répète qu'elle en peux plus ,
elle l'insulte ,l humilie devant toutes la classe ,la reprend a chaque fis qu'elle parle ,la pousse
mon époux va voir le cpe ,les deux filles sont convoqué
le cpe lui dit qu'elle dois rester loin de *** et elle pleur
il sors les mouchoir et lui explique que cet relation,n'apporterai rien
elle s’arrête une semaine et recommence moquerie , dénigrement
humiliation,elle lui prend sa place en anglais et ma fille va ce réfugier dans les toilettes pour pleurer
elle passe aussi sont temps chez l'infirmerie et ce plains de douleur à la tête ,et au ventre
je rappel sa mère ,et je demande une confrontation
et la je suis choquée
la fille pleur ,non non et non c'est ma meilleur amie ,et je lui parlerai
la mère pleur aussi ,en disant que c'est moi qui exagère et que je devrai laisser ma fille vivre sa vie
alors que pas du tout ,ma fille ce plains chaque soir
j'essaye de dialoguer en vain,elle ne veux rien entendre
mais me dit vers la fin, je dirai a ma fille de garder de la distance
alors que j'ai demander qu'elle ne lui parle plus du tout
mais elle refuse d'interdire a sa fille de ne plus parler a ma fille

les vacances arrive ,tout le monde et content et ma fille est soulagé
durant deux semaine ,pas de douleur a la tête ,ni au ventre
mais des copines de la primaire la vois ,et lui dit ,est ce que c’est vrai que tu t'es disputer avec ** elle dit de toi que t'es méchante
ma fille étonnée qu'elle parle d'elle ,m'en parle
je commence a comprendre la manipulation de cet fille
la rentré arrive ,mardi 3 janvier
l’infirmière m'appel ,et me dit venez chercher *** elle est plié en deux
mon époux va au collège ,et je l'a ramène chez le médecin,comme par miracle ,elle n'a plus rien
le médecin ,me fait un certificat et me dit ,je ne sais pas ,je ne détecte pas de gastro ....
mais moi je savais
sur le chemin je l’interroge ,que ce passe t il encore
elle ne répond pas
j'insiste
et elle me dit maman j'en ai marre ,change moi de collège ,je ne veux plus y aller dans ce collège
je demande pourquoi ,et elle me dit qu'elle continue ,elle parle d'elle aux filles de la classe et leur dit ,ne vous approché pas d'elle ,elle va raconter a sa mère ,elle est méchante
elle a même monter la tête de sa meilleur amie ,et ne la laisse pas s'approché de ma fille
elle aime la voir seul et souffrir

mon époux va au cpe mercredi ,et ne trouve pas le responsable
je commence a m'interroger sur ce comportement narcissique ,et je cherche sur le net , harcèlement dans les collège ,je tombe sur cet fille de 12 ans qui ce suicide, c’est comme si le plafond me
tombé dessus ,ma fille souffre et je n'agit pas
j'ai appeler de suite le collège ,et je prend rdv
j'appel une juriste et elle accepte de venir
elle prépare le dossier sur le harcèlement dans les collèges ,et on y va avec mon époux

ma fille étais présente ,elle ne parle pas
elle est calme mais on vois la peur ! le principal la rassure ,n'ai pas peur

j'explique le principal et le proviseur m’écoute attentivement ,ils sont choquée
et me demande pourquoi je ne suis pas venue plus tôt ?
je répond que j'ai préférer arranger sa avec sa mère qui est une amie de longue date et que le cpe et au courant ,et le professeur principal aussi puisque mon époux a donner la lettre en main
propre en décembre
il écoute la juriste qui rappel la loi ,et les grave conséquence que peut engendré un harcèlement ,suicide , échec scolaire , déprime etc ...
le principal va convoquer la mère
et ils veulent la changer de classe
j'ai peur qu'elle ce venge sur ma fille ,et qu'elle ce fasse passé pour la victime
je suis contente d’être tombé sur votre site et de pouvoir m'exprimer
j'attend votre réponse avec impatience
que me conseiller vous ?
voici la lettre que mon époux a donner au professeur principal ,je supprime les nom
merci d'avance


Monsieur le principal du collège



Objet : Harcèlement dont est victime ma fille
Au sein de votre collège



Monsieur


Voila qu'après plusieurs alertes j'en arrive à vous envoyer officiellement cette missive.

Dés le début de l'année scolaire ma fille élève en classe de 6 Emme 1 nommée *****c'est plait du harcèlement dont elle est victime de la part de sa collègue de classe*****.

Ce calvaire dure depuis le CP, m elle ***** forte d'un autoritarisme sur dimensionné et nourrit par le laxisme de sa mère " sa tutrice légale " n'a cessé de tourmenter ma fille et cette année nous
avons franchit la ligne rouge.


Rappel du fait :

Moquerie et dénigrement ,humiliation en public ,exemple **** a pris sans autorisation une photos " vue par monsieur **** le cpe ) et une vidéo qui a été supprimée après que je l'ai demandée
expressément à sa mère elle faisait état de la chute de ma fille et elle se moquait d'elle sur cet vidéo "la photos faisait état de l'appel de ma fille avec son téléphone et ***** trouvait la
posture comique et pour témoin vous pouvez poser la question à l'élève Prénommée *** qui est avec elle en classe

***** a tordu la main, de ma fille devant le cassier, ma fille s'est refugiée dans la toilette pour pleurer

Harcèlement dans les transports publics " bus "

Ma fille était devenue la risée du groupe et elle en a beaucoup souffert.

Suite à cela j’ai appelé madame****** pour dialoguer et essayer de mettre un terme à ce harcèlement.

A ma grande surprise Madame **** a trouvé ma demande exagéré et m’a demander de ne pas m’immiscer dans ‘ » l’univers des enfants «

Comme vous le savez ce harcèlement a nuit profondément à la scolarité de ma fille, il a eu des répercussions néfastes sur notre équilibre familial, nous avons subit de très gros préjudices moraux
et physique suite à ce mauvais traitement.

Je vous ai donc alerté et spécialement Monsieur *** qui a convoquer **** pour lui dire de ne plus s’approcher de ****et que c’étais une relation qui ne lui apporterait rien

***** a exprimé explicitement son refus catégorique d’arrêter de parler à ****estimant que sentimentalement elle ne pouvait accepter une rupture avec ****.

**** soutenue par sa mère et sa volonté de ne pas la raisonner et à continue de plus belle, les moqueries, les farces de mauvais goût.

Exemple : ****dit aux autres qu’***** est méchante, elle à un cœur malade, elle est folle
**** insiste pour rappeler à **** qu’elle ne veut plus lui parler, mais **** refuse, persiste et signe.


L’école est devenue un endroit d’angoisse et de stress pour ma fille, j’ai dû l’accompagné plusieurs fois à l’arrêt de bus pour la rassurer au cas où Naima serait à l’arrêt et qu’elle lui fasse des
remarques déplacées.


Madame *** reconnais l’autoritarisme de sa fille et concède qu’elle ne peut et ne veut la limiter afin de ne pas la brimer dans son évolution.

Mais le prix de ce laxisme envers sa fille est le harcèlement grandissant envers ma fille, je le refuse catégoriquement.


Je souhaite donc qu’une réponse concrète et urgence soit apporter à cet embroglia afin de préserver l’intégrité physique et morale de ma fille au sein de votre collège pendant les heures de
cours

Ceci nous évitera d’en arriver à sortir du cadre de contestation classique et interne pour déborder malheureusement sur la voie légale et dans l’attente de vous rencontrer puis de vous lire ,je
vous prie d’agréer mes salutations distinguées .

Monsieur et madame ***


NB : copie Inspection académique

Iron Calimero 09/01/2012 16:29



Bonjour Samantha,


tout d'abord, ne culpabilisez pas. Les gens sont toujours pris au dépourvu quand ils sont confrontés au harcèlement. Il y a trop d'idées reçues, ce qui fait qu'en général les gens ont tendance à
blâmer les cibles plutôt que les coupables. En tout cas, je vous félicite d'avoir appelé une juriste et parlé aux gens de l'école. Il y a des parents qui se seraient croisé les bras!


Je suppose que c'est déjà fait mais essayez de valoriser votre fille et dites-lui bien que ce qui est arrivé n'est pas de sa faute. Cette page: http://ironcalimero.skyrock.com/2829609550-Idees-fausses-sur-le-harcelement-scolaire.html pourrait
vous aider. En général, les pervers s'en prennent aux personnes pacifiques, polies, qui préfèrent le dialogue à la violence, etc. parce qu'ils prennent ces qualités pour des signes de faiblesse
(c'est triste). Il y a un phénomène de culpabilisation qui fait que l'enfant harcelé finit par penser plus ou moins qu'il/elle méritait les brimades. D'ailleurs, d'après moi, votre fille a montré
un courage pas possible en vous en parlant. Vous pouvez lui dire que je l'admire!


Tant que j'y pense, vous pourriez peut-être emmener votre enfant voir un bon pédopsychiatre ou un bon psychologue. D'abord, ça fait toujours du bien de parler et ensuite, si besoin est, ce psy
pourra toujours vous faire un certificat comme quoi votre fille est saine d'esprit (au cas où la mère de la petite méchante prétendrait le contraire).


Vous avez fait beaucoup, bravo. N'étant pas Mme Irma, je ne peux pas prédire ce qui va se passer par la suite. Il faudra rester à l'écoute de votre enfant, lui dire que quoi qu'il arrive, ce
n'est pas de sa faute et que si elle est gênée pour vous parler de problèmes éventuels, elle peut toujours vous écrire (des fois, ça passe plus facilement à l'écrit). Dites-lui de marcher la tête
haute et gardez le numéro de cette juriste: apparemment, elle a impressionné le principal, ce qui est une bonne chose. Je pense (et j'espère) qu'à partir de maintenant, il fera plus attention! Si
ce n'est pas le cas, vous pourrez toujours alerter l'inspection d'académie.


Franchement, pour moi, c'est cette petite mal élevée qui est la personne la plus pathétique dans l'histoire. Si elle continue comme ça, elle aura un casier judiciaire à vingt ans ou même avant.
Voilà ce que sa mère aura gagné avec son laxisme!


Encore bravo, vous avez eu raison d'agir.


Bon courage à tous les trois. :)



gene 20/11/2011 22:30

Pour Wilfried, la situation s'est améliorée .Nous avons été voir certains parents et nous nous sommes expliqués , mais ce qui a porté le plus , c'est d'être aller le signaler à l'inspection
d'académie . C'est une démarche que je recommande . bonne nuit

Iron Calimero 21/11/2011 10:30



Merci! Je me suis permise d'ajouter votre conseil à la page concernant les parents.


Ravie d'apprendre que Wilfried va mieux.


Bonne journée!



gene 05/11/2011 23:45


ceux sont des actions intéressantes . Pour le moment on en est loin , très loin même . bonne nuit


Iron Calimero 06/11/2011 10:26



En effet. Ces gens sont très forts!


J'espère que ça va chez vous et que Wilfried reste aussi courageux. Bon dimanche à tous.



Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche