Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 13:51

A chaque fois que je vous parle d'un enfant qui est mort après avoir été harcelé, j'ai le coeur serré. Cependant, l'histoire de Rehtaeh Parsons est peut-être la pire dont j'ai jamais entendu parler.

 

rehtaeh-parsons.jpg

 

Il y a deux ans, Rehtaeh, alors âgée de quinze ans, se trouvait à une soirée qui a particulièrement mal tourné. En état d'ébriété, à moitié consciente, elle dût subir des actes sexuels de la part de quatre garçons. L'un de ses agresseurs présumés n'a eu aucun scrupule à prendre une photo de la scène et à la publier sur les réseaux sociaux.

 

Pendant des mois, l'adolescente a été la cible d'injures, de quolibets et d'intimidations. Certains camarades de son lycée l'ont traitée de "pute". Sur Internet, les insinuations et les insultes étaient presque quotidiennes. "On ne la laissait jamais tranquille" a expliqué la mère de Rehtaeh Parsons sur la chaîne canadienne CBC. "Ses amis étaient contre elle, des garçons inconnus lui envoyaient des textos et des messages sur Facebook pour lui demander de coucher avec eux puisqu'elle l'avait fait avec leurs copains. Cela ne s'arrêtait jamais".

 

Après un an d’enquête, l’affaire avait été non-classée : pas de charges légales contre les agresseurs de la jeune fille, faute de preuves. Sa mère s’était déclarée « dévastée » et les insultes n’avaient pas cessé. Rehtaeh, qui n'en pouvait plus, s'est pendue. Elle est décédée trois jours après, ce dimanche 7 avril 2013. Son père crie son chagrin.

 

"Je veux que la justice poursuive les garçons qui ont posté les photos", a déclaré la maman de Rehtaeh. "Je ne veux pas que quelqu’un d’autre les poursuive." Nous espérons tous qu'elle obtiendra gain de cause.

 

Repose en paix, Rehtaeh.

 

 

Retour au mémorial

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Témoignages le mémorial
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 07:47

tintin.jpeg

 

Assez souvent, il y a des journalistes qui m'envoient un message pour m'annoncer qu'ils ont besoin de témoins pour une émission sur le harcèlement scolaire.

 

A vous, vaillants combattants de l'information, j'aimerais vous dire plusieurs choses:

 

1) Bravo. Je pense que c'est une très bonne idée d'attirer l'attention du public sur un problème de société méconnu.

 

2) Si vous voulez que je fasse passer un appel à témoins, ce sera avec plaisir. Il suffit de m'envoyer un message privé. Tant que j'y suis, je vous conseille également les pages suivantes:

 

http://lesvoixdelaverite.skyrock.com

http://www.facebook.com/pages/Harc%C3%A8lement-Scolaire-VENEZ-BRISER-LE-SILENCE/127558587335846

http://harcelement-entre-eleves.com/pages/appeltemoins.html

 

3) Je sais que ça fait un peu prétentieux mais j'aimerais vous donner quelques petits conseils pour intéragir avec les personnes qui sont ou ont été harcelées:

 

- S'il leur est possible de témoigner à visage caché ou sous un faux nom, précisez-le.

- Autant que possible, faites en sorte de ne pas leur donner l'impression que vous les jugez négativement. Les personnes harcelées entendent souvent des phrases culpabilisantes telles que "t'as cherché les problèmes" ou "t'avais qu'à leur envoyer des baffes/t'avais qu'à les ignorer". Essayez plutôt les formulations telles que "pourquoi pensez-vous qu'on s'en est pris à vous en particulier?".

- Certains pays comme le Royaume-Uni ou le Canada ont mis en place des méthodes efficaces pour lutter contre les brimades. Ce serait bien si vous pouviez les mentionner: ça donnerait une note positive dans votre reportage et nous avons tous besoin d'espoir.

 

Bon courage!

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Appels à témoins
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 18:33

J’ai trouvé un très beau texte, à cette adresse. En voici la traduction :

 

 


Les bullies se donnent toujours des raisons qu’ils considèrent comme valables pour harceler et maltraiter leurs cibles. C’est toujours de la faute des autres. Les petites brutes pensent que leurs excuses et justifications devraient les dispenser de faire face aux conséquences de leur comportement.

 

Ils sont profondément narcissiques et se bercent d’illusions.

 

Qu’est-ce qui ne va pas dans ces histoires ?

 

*          Walter bousculait les jeunes enfants à l’école. Il les attaquait dans les couloirs, dans la cour, dans la cafeteria et dans les toilettes. Walter prétextait que les autres enfants n’étaient pas assez gentils avec lui et que de toute façon, ils exagéraient la douleur qu’il leur causait. Le directeur savait que Walter n’était pas sympathique et que son père le maltraitait mais qu’il ne pouvait pas porter plainte pour ce genre de maltraitances. La stratégie anti-harcèlement du directeur consistait à demander aux autres enfants de se montrer plus compréhensifs envers Walter, d’être plus gentils avec lui et d’attendre qu’il soit sorti de ses problèmes.

 

*          Sonja était connue comme la fille la plus vicieuse de l’école. Quelques filles, qui admiraient son apparente assurance ou avaient peur d’elle, obéissaient à ses ordres. Elles l’aidaient à faire des remarques sarcastiques à propos des autres filles, les bousculaient, les harcelaient et se moquaient de toutes les particularités physiques ou mentales qu’elles appelaient des « défauts ». Sonja prétendait que les autres filles avaient commencé en se montrant méchantes avec elle et qu’elles méritaient ce qui leur arrivait. De toute façon, elle ne faisait que s’amuser un peu. Le directeur savait qu’en fait, Sonja manquait terriblement de confiance en elle et que ses parents la critiquaient continuellement. Rien de ce qu’elle faisait n’était jamais assez bon pour eux. La méthode anti-harcèlement du directeur consistait à encourager les cibles de Sonja à se montrer plus compréhensives avec elle, à essayer de gagner son affection et son amitié et à attendre qu’elle apprenne à être gentille, en dépit des exemples désastreux que lui montraient ses parents.

 

Dans les deux cas, ces directeurs avaient accepté les excuses que Walter et Sonja avaient données. Ils avaient également accepté les explications psychologiques et socialement acceptables du comportement de ces enfants comme des excuses et des justifications afin que rien ne leur retombe sur le nez. Ils souffaient déjà assez comme ça chez eux.

 

Dans les deux cas, les directeurs avaient changé leurs cibles en victimes.

 

Il n’y eut pas de conséquences pour Walter et Sonja : pas d’heures de colles, pas de renvois. Comme rien ne leur arrivait, ils n’avaient aucune raison de changer. En fait, comme ils avaient le droit de continuer à harceler, ils étaient en position de force à l’école.

 

En plus de ne rien faire pour protéger les élèves, les directeurs n’essayèrent pas une seule fois d’inciter les élèves à se regrouper pour lutter contre le harcèlement. Quand les gens ne peuvent pas amener les autorités responsables pour les protéger, ils n’ont plus le choix qu’entre des possibilités très simples : se soumettre aux petites brutes ou former des groupes d’autodéfense pour assurer eux-mêmes la justice. Evidemment, ces directeurs les punissent, même s’ils n’ont jamais rien fait à Walter et Sonja.

 

Le message qu’on peut tirer de ces histoires est que même si on peut avoir de la sympathie et de la compréhension pour les excuses, justifications et problèmes des brimeurs, il nous faut quand même faire en sorte qu’ils cessent de harceler.

 

Evidemment, pour expliquer mon point de vue, j’ai simplifié les cas présentés. Mais le problème est simple. Les complications et difficultés signifient simplement qu’il nous faut simplement nous montrer plus déterminés et plus astucieux pour mettre en place un plan efficace. Mais ces complexités ne changent pas la direction qu’on doit prendre. Elles peuvent vouloir dire qu’en tant que parent, on peut devoir faire pression  et faire parler des directeurs qui ne font rien contre le harcèlement.

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Comment ça se passe
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 12:15

Bonjour, 

 

Dans le cadre d'une émission sur la radio RCF sur le harcèlement scolaire dans la région lilloise, je recherche un ou une lillois (e) qui accepterais de témoigner du harcèlement qu'il/elle a subi au cours de sa scolarité et des conséquences qui pèsent encore sur son quotidien. 

 

Si vous souhaitez témoigner, n'hésitez pas à me contacter rapidement : Diane au 03 20 14 91 35 ou d.lheritier@wanadoo.fr


Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Appels à témoins
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 13:14

non-a-la-violence.jpeg

 

Edité par l'Association Noélanie, ce livre illustré de 48 pages se compose de trois parties: une histoire facile à lire, une rubrique "contacts et recommandations" et une rubrique "jeux".

 

Il s'adresse à tous: enfants, frères et soeurs, enseignants, parents... Selon le public, il peut être utilisé de nombreuses façons.

 

En outre, en achetant cet ouvrage, vous ferez une bonne action car les bénéfices vont à l'Association Noélanie, reconnue d'intérêt général, qui lutte contre la violence scolaire.

 

Pour commander un exemplaire et/ou pour plus de renseignements, cliquez ici!

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Livres et documents
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 17:54

noelanie3.jpg

 

On dit qu'en France on n'a pas de chance, que le gouvernement ne prend pas au sérieux les problèmes de harcèlement scolaire, que la campagne était vraiment trop brève...

 

En même temps, au Royaume-Uni, le gouvernement ne consacre pas non plus 200% de son temps à la prévention des brimades. Ce sont les associations qui font le boulot! Beat Bullying est la plus importante, et ils font du boulot formidable!

 

Et vous savez ce qui est le plus beau? En France, on a AUSSI des associations! Certaines sont encore en projet, comme celle d'Aurélie, d'autres existent déjà, comme SOS Benjamin ou l'Association Noélanie.

 

Vous voulez faire quelque chose pour les aider? Contactez-les, tout simplement! Faites-leur de la pub via votre blog! Faites-leur un don ou achetez-leur un livre de prévention, que vous pourrez garder ou offrir à une école! Même à votre petite échelle, vous pouvez faire quelque chose.

 

Que le gouvernement se bouge ou non, on peut se remonter les manches soi-même et faire quelque chose contre le harcèlement à l'école.

 

 

ps: la photo est celle de la petite Noélanie, morte à huit ans à cause de la cruauté d'un enfant et de la passivité de certaines personnes. Qu'elle repose en paix.

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Actions concrètes
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 10:56

matteo.jpgCe vendredi 8 février 2013, Mattéo a mis fin à ses jours. Il avait treize ans.

 

Les parents de l'adolescent, qui était en classe de 4e au collège Saint Exupéry à Bourg-Saint-Maurice, avaient déjà porté plainte en 2011 contre deux jeunes de l'établissement qui avaient agressé leur fils dans la cour de récréation, alors qu'il était en 6e.

 

Amateur de rap, Matteo,  retrouvé vendredi après-midi pendu dans sa chambre, avait posté une vidéo sur internet dans laquelle cet adolescent aux cheveux roux exprimait son mal-être. "Il y a aussi la discrimination, oui je le crie fort, j'en ai beaucoup souffert, mais il n'y a pas que moi. La vie est une lutte, il faut résister", peut-on entendre.

Le collégien, dont "on avait repéré les difficultés relationnelles avec ses camarades dès son arrivée au collège, avait fait l'objet d'un accompagnement par l'intermédiaire du conseiller principal d'éducation avec qui il avait noué une relation de confiance", a raconté le directeur de cabinet du rectorat, François Charlon.

La 5e et le début de 4e s'étaient "bien passés", selon le rectorat, jusqu'à ce qu'il y a une quinzaine de jours le jeune garçon reçoive un coup de poing. "Cet événement serait passé inaperçu dans d'autres circonstances", a dit le rectorat.

"Le père avait pris rendez-vous avec le directeur du collège et une sanction avait été infligée à l'auteur du coup", a poursuivi M. Charlon.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place au collège en début de semaine.

 

 

Repose en paix, Matteo

 

 

Retour au mémorial

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Témoignages le mémorial
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 08:43

Bonjour,


dans le cadre d'un documentaire que je réalise pour France 5 sur le harcèlement à l'école, je suis actuellement à la recherche d'enseignants de premier et deuxième cycle qui accepteraient de participer à un petit projet artistique et d'expression écrite avec leurs élèves. Cela n'impliquerait aucune caméra, il suffit juste que je leur explique l'intitulé de l'atelier, qu'ils prennent le temps de le mettre en place avec leurs élèves (de façon totalement anonyme) et qu'ils me fassent un retour par la suite de cette expérience.


Sachez que je suis également à la recherche de familles concernées à l'heure actuelle par le harcèlement scolaire, qui peinent à en sortir et qui souhaiteraient communiquer sur le sujet.


N'hésitez pas à me contacter et surtout à transmettre cet appel à témoins. Je tiens à vous préciser que je suis une ancienne victime moi-même et que je me bats pour que ce film participe à changer (un peu) les choses.


Merci d'avance, et à très vite!

Amandine Stelletta
0620175263

stelletta.amandine@gmail.com

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Appels à témoins
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 10:57

J’ai trouvé un très beau texte à cette adresse. En voici la traduction.


Comment reconnaître et affronter les harceleurs cachés à l’école.


Les gosses qui harcèlement ouvertement sont faciles à reconnaître: ils sont bruyants, odieux et menaçants.

Les brimeurs sournois sont plus difficiles à identifier. Mais si on ne reconnait pas leurs techniques pour les identifier en tant que tels, on ne peut pas trouver l’énergie pour se monter contre eux et les arrêter.

Voici sept caractéristiques des harceleurs sournois des cours d’écoles:

  1. Ils s’imaginent que leur sens de l’humour est correct. Ils vous utilisent comme un punching-ball émotionnel. Ils croient qu’ils peuvent dire tout ce qu’ils veulent et que vous êtes supposés l’encaisser. Ils font des remarques vicieuses, méchantes, dévalorisantes et blessantes à votre sujets en public. Ils soulignent toutes vos erreurs et échecs et ils vous confient des secrets embarrassants. Ensuite, ils rigolent comme s’il s’agissait d’une blague. Si vous émettez une objection, ils dissent que vous êtes trop sensible ou qu’ils plaisantaient. Ils considèrent vos sentiments comme stupides et illogiques. Mais si vous dites quoi que ce soit contre eux, gare à vous.
  2. Ils vous filent des coups de coude ou font tomber vos livres, prennent l’air innocent et font comme si c’était un accident. Et ils sourient.
  3. Les harceleurs forment des bandes et des gangs. Ils vous excluent. Ils manipulent ou contraignent d’autres enfants pour qu’ils vous briment. Ils disent que le harcèlement est de votre faute parce que vous êtes différent. Mais la seule personne coupable, c’est eux. Ils veulent le pouvoir, le contrôle et se sentir bien en vous rabaissant.
  4. Ils sont certains d’être plus importants que vous. Ils croient que votre vie devrait être consacrée à leurs besoins, désirs et caprices. Si vous refusez, ils vous donneront mauvaise presse. Ils font semblant d’être votre meilleur ami mais font semblant d’être blessés quand vous ne faites pas tout ce qu’ils veulent. Ils répandent des rumeurs et des mensonges à votre sujet.
  5. Tout le monde est un pion dans leur jeu. Ils pensent que vous avez de la valeur tant que vous pouvez les aider ou les idolâtrer. Ils sont égoïstes, arrogants et exigeants: ils croient que tout le monde devrait s’occuper d’eux. Ceux qui ne les aident pas ou s’opposent à eux deviennent des ennemis. Vous craignez qu’ils se vengent si jamais vous exprimez un désaccord.
  6. Ils pensent que leurs excuses peuvent tout excuser. Ils croient que leurs raisons justifient tous leurs actes. Ils pensent que si vous n’êtes pas d’accord, vous ne les comprenez pas, ou alors c’est que vous êtes maléfique. Les certitudes absolues de ces personnes narcissiques et manipulatrices peuvent vous amener à douter de vous et à vous harceler vous-mêmes. Vous n’êtes plus certains de votre propre jugement et de vos propre sagesse et vous finissez par céder.
  7. Ils croient que leur logique, raisonnements et règles ont valeur absolue. Ils pensent qu’ils ont le droit de faire tout ce qu’ils veulent – prendre ce qu’ils veulent, harceler, maltraiter, attaquer ou répliquer comme ils le souhaitent – mais que tout le monde devrait se soumettre à leurs règles. Si vous êtes blessé par ce qu’ils ont dit ou fait, ils dissent que c’est votre faute et votre problème. Ils pensent qu’ils ont toujours raison et que tout est de votre faute.

Les harceleurs sournois sont des manipulateurs émotionnels. Ils essaient de vous faire vous sentir désespérés et désemparés. Ils vous isolent.


Ignorez votre auto-harcèlement; cette petite voix qui ne vous aime pas, qui vous dit que le narcissique obsédé du contrôle pourrait bien avoir raison. Si vous ne faites pas confiance à vos propres instincts, vous pourriez vous faire aspirer dans un trou noir émotionnel.


Vous ne pourrez jamais être assez gentil pour les changer. Ce n’est pas vous, le thérapeute qui va résoudre leurs problèmes émotionnels. Ce sont les adultes responsables qui sont censés les arrêter, puis les changer ou les isoler. Ce sont des maniaques du contrôle qui ont un sérieux problème. Ne discutez pas avec eux mais ne les ignorez pas non plus.


Ces harceleurs sont là depuis toujours. Une citation d’un des plus vieux livres du monde, “Le Mahabharata,” dit, “Si vous êtes doux, [les brutes] croiront que vous avez peur. Ils n’arriveront jamais à comprendre les motifs de votre douceur. Ils penseront que vous êtes faibles et que vous ne résisterez pas.”


Voyez les comme les manipulateurs sournois qu’ils sont. Répliquez verbalement. Demandez de l’aide.

Demandez à vos amis d’enregistrer ce qu’ils disent ou font. C’est à ça que servent les téléphones portables. Demandez de l’aide à un professeur digne de confiance et à vos parents. Répondez physiquement s’il le faut.

Si on n’arrête pas les petites brutes, ils nous prennent pour des proies faciles. Comme des requins, ils en demandent toujours plus.


Gardez une flamme qui brûle dans votre cœur. Vous êtes peut-être une cible mais ne soyez pas une victime. Défendez-vous.


Le harcèlement ne doit pas être toléré.

 

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Divers
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:00

"Toute une histoire" vous propose le thème:

Ces enfants victimes de harcèlement scolaire
Pour ce sujet nous recherchons des témoins dans les cas suivant:
- Votre enfant est victime de harcèlement scolaire et il en souffre

- Pendant plusieurs mois, vous n'avez pas vu que votre enfant était malmené par ses camarades, vous culpabilisez

- Vous avez dû déscolariser votre enfant car il était le souffre-douleur de sa classe

- Votre enfant a été la cible de rumeurs sur Internet, il a du mal à se reconstruire

- Après avoir été victime de harcèlement scolaire, vous avez très bien réussi dans la vie et le regard des autres sur vous a changé

- Lorsque vous étiez enfant, vous avez malmené l'un de vos camarades et aujourd'hui, vous le regrettez

Si vous souhaitez témoigner, contactez-nous :
Hortense au 01.53.84.30.80 ou hhyest@reservoir-prod.fr

 

------------------------------

 

L'émission a été diffusée ce 17 janvier 2013 à 14h00.

 

Elle peut être regardée en replay via ce lien.

 

Un grand bravo à ceux et celle qui ont eu le courage de témoigner lors de cette émission, et merci à France 2.

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Appels à témoins
commenter cet article

Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche