Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 18:33

J’ai trouvé un très beau texte, à cette adresse. En voici la traduction :

 

 


Les bullies se donnent toujours des raisons qu’ils considèrent comme valables pour harceler et maltraiter leurs cibles. C’est toujours de la faute des autres. Les petites brutes pensent que leurs excuses et justifications devraient les dispenser de faire face aux conséquences de leur comportement.

 

Ils sont profondément narcissiques et se bercent d’illusions.

 

Qu’est-ce qui ne va pas dans ces histoires ?

 

*          Walter bousculait les jeunes enfants à l’école. Il les attaquait dans les couloirs, dans la cour, dans la cafeteria et dans les toilettes. Walter prétextait que les autres enfants n’étaient pas assez gentils avec lui et que de toute façon, ils exagéraient la douleur qu’il leur causait. Le directeur savait que Walter n’était pas sympathique et que son père le maltraitait mais qu’il ne pouvait pas porter plainte pour ce genre de maltraitances. La stratégie anti-harcèlement du directeur consistait à demander aux autres enfants de se montrer plus compréhensifs envers Walter, d’être plus gentils avec lui et d’attendre qu’il soit sorti de ses problèmes.

 

*          Sonja était connue comme la fille la plus vicieuse de l’école. Quelques filles, qui admiraient son apparente assurance ou avaient peur d’elle, obéissaient à ses ordres. Elles l’aidaient à faire des remarques sarcastiques à propos des autres filles, les bousculaient, les harcelaient et se moquaient de toutes les particularités physiques ou mentales qu’elles appelaient des « défauts ». Sonja prétendait que les autres filles avaient commencé en se montrant méchantes avec elle et qu’elles méritaient ce qui leur arrivait. De toute façon, elle ne faisait que s’amuser un peu. Le directeur savait qu’en fait, Sonja manquait terriblement de confiance en elle et que ses parents la critiquaient continuellement. Rien de ce qu’elle faisait n’était jamais assez bon pour eux. La méthode anti-harcèlement du directeur consistait à encourager les cibles de Sonja à se montrer plus compréhensives avec elle, à essayer de gagner son affection et son amitié et à attendre qu’elle apprenne à être gentille, en dépit des exemples désastreux que lui montraient ses parents.

 

Dans les deux cas, ces directeurs avaient accepté les excuses que Walter et Sonja avaient données. Ils avaient également accepté les explications psychologiques et socialement acceptables du comportement de ces enfants comme des excuses et des justifications afin que rien ne leur retombe sur le nez. Ils souffaient déjà assez comme ça chez eux.

 

Dans les deux cas, les directeurs avaient changé leurs cibles en victimes.

 

Il n’y eut pas de conséquences pour Walter et Sonja : pas d’heures de colles, pas de renvois. Comme rien ne leur arrivait, ils n’avaient aucune raison de changer. En fait, comme ils avaient le droit de continuer à harceler, ils étaient en position de force à l’école.

 

En plus de ne rien faire pour protéger les élèves, les directeurs n’essayèrent pas une seule fois d’inciter les élèves à se regrouper pour lutter contre le harcèlement. Quand les gens ne peuvent pas amener les autorités responsables pour les protéger, ils n’ont plus le choix qu’entre des possibilités très simples : se soumettre aux petites brutes ou former des groupes d’autodéfense pour assurer eux-mêmes la justice. Evidemment, ces directeurs les punissent, même s’ils n’ont jamais rien fait à Walter et Sonja.

 

Le message qu’on peut tirer de ces histoires est que même si on peut avoir de la sympathie et de la compréhension pour les excuses, justifications et problèmes des brimeurs, il nous faut quand même faire en sorte qu’ils cessent de harceler.

 

Evidemment, pour expliquer mon point de vue, j’ai simplifié les cas présentés. Mais le problème est simple. Les complications et difficultés signifient simplement qu’il nous faut simplement nous montrer plus déterminés et plus astucieux pour mettre en place un plan efficace. Mais ces complexités ne changent pas la direction qu’on doit prendre. Elles peuvent vouloir dire qu’en tant que parent, on peut devoir faire pression  et faire parler des directeurs qui ne font rien contre le harcèlement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Comment ça se passe
commenter cet article

commentaires

un ancien harcelé 31/03/2013 20:44

A travers ce texte, vous propagez une vision erronée du bullying, à savoir que le caïd de la cour de récréation, mantallement dérangé et hyper violent, terrorise tout le monde.

Or mon expérience a été toute autre.

Je n'ai bizarrement pas trouvé que les harceleurs soient des monstres. Ils n'avaient rien à voir avec le stéréotype de la "racaille". Ils étaient bons élèves, "gentils", venant de familles
respectables...ils étaient normaux.

Et surtout, ce n'était pas un élève qui terrorisait tous les autres mais le groupe qui s'acharnait sur une victime.

Iron Calimero 01/04/2013 08:49



Je ne propage rien: chacun a le droit de penser ce qu'il veut de ce texte. D'ailleurs, je ne crois pas que les mots "racaille" et "stéréotype" apparaîsse dans ce texte, si?


De même, ce texte décrit bel et bien une dynamique de groupe, avec la "meneuse", ses "suiveuses" et les cibles. L'avez-vous lu?


Enfin, vous me choquez un peu en utilisant le mot "respectable" pour décrire une famille. Par définition, tout le monde mérite le respect. Je ne pense pas que le fait d'utiliser ce genre de
termes puisse aider à lutter contre le harcèlement.


Vous savez, je ne prétends pas résumer toute la dynamique des harcèlements en un seul article. Qui le pourrait? Je cherche simplement à aider des gens du mieux que je peux. Il existe diverses
pages de témoignages sur ce blog, si ça vous intéresse de les lire: vous verrez qu'il existe des types de harcèlement différents. Dans mon ancien collège, par exemple, les cinquième s'acharnaient
sur les sixième chaque année. J'ai une amie qui a observé le même phénomène dans son collège, d'autres pour qui le harcèlement était "localisé" au sein d'une classe.


Si vous voulez parler à l'auteur de la page d'origine (je n'ai fait que la traduire), voici l'adresse de son blog: http://bulliesbegoneblog.com. Je suis sûre qu'il sera ravi de vous parler.


Si vous avez des idées pour faire avancer les choses, je suis prête à vous écouter.


Bien à vous. :)



Aragatz 30/03/2013 10:42

Les bourreaux sont des victimes parce qu'ils ont des circonstances atténuantes du fait qu'ils évoluent déjà dans un contexte familial difficile ? Et les victimes alors, qu'est-ce qu'on en fait,
elles qui vivent dans un contexte scolaire difficile à cause de leurs bourreaux ? On les laisse se faire taper dessus jusqu'à ce que mort s'ensuive pour réaliser trop tard le mal fait ?

Iron Calimero 30/03/2013 10:53



Oui, c'est terrible et ça n'arrive pas qu'à l'école. A une époque, sur skyrock, on a eu une folle qui agressait continuellement des dizaines de jeunes homos via leurs blogs et qui répétait que
c'était elle la victime parce qu'elle avait été harcelée des années plus tôt. J'en ai parlé dans mon article le piège
de Pétunia. Il ne faut pas prendre en pitié ce genre de personne.


Bon weekend. :)



gene 28/03/2013 21:44

c'est exactement ce qui se passe . énorme déception pour Wilfried , malgré ses très bonnes moyennes dans les matières scientifiques, en histoire géo,et en français , il n' a pas eu les
félicitations malgré sa progression en sport et musique . il le ressent comme une injustice et une non reconnaissance de ses efforts d'adaptation à la méthode scolaire alors que d'autres l'ont eu ,
juste avec 20 en sport , en musique et arts plastiques . Pas facile de lui expliquer que ces efforts porteront ces fruits au lycée car avec 18.90 en physique chimie , 15.80
en math et 16.29 en science s'il continue comme ça, 'il ne devrait avoir aucun problème. Nous lui avons donné les nôtres de félicitations et ce soir son moral est meilleur. Heureusement le 3 ème
trimestre est court et la perspective des grandes vacances l'aide à s'accrocher . j'espère que vous allez bien. bonne soirée

Iron Calimero 29/03/2013 07:54



18,9 en physique-chimie? Félicitations, c'est vraiment excellent!


Vous pouvez lui souhaiter bon courage de ma part. On galère beaucoup quand on suit une scolarité dans ces conditions mais je suis sûre qu'il réussira. 



Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche