Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:27

harcelementsalecole.jpg

 

Il n’y a pas d’un côté le harceleur, de l’autre la victime. Derrière chaque fait se cachent une histoire, un contexte, une dynamique qui mettent en présence agresseur et agressé mais aussi spectateurs plus ou moins actifs. Forte de son expérience de pédopsychiatre, Nicole Catheline analyse ces processus complexes et souligne le rôle régulateur que devraient jouer les adultes – parents et enseignants. (quatrième de couverture)

 

Je conseille cet ouvrage à ceux qui ont au moins de petites notions de psychologie. Par moments, j’ai dû m’accrocher pour le lire ! J’avoue aussi que je n’ai pas beaucoup aimé le passage qui décrit les ‘victimes qui attirent les problèmes par leur comportement’. Pour moi, c’est à peu près aussi utile que de parler de femmes qui se font violer le jour où elles mettent une jupe (oui, je sais, c’est pas bien de critiquer les psys quand on n’est pas psy soi-même).

 

En revanche, j’aime bien les chapitres qui parlent de la façon dont l’école devrait changer et s’intéresser aux dynamiques de groupes, ainsi que les pages sur la prévention. En somme, voici un ouvrage intéressant sur un sujet dont on parle peu.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
J'ai aussi entendu parler de ce livre, un témoignage d'une ex-harcelée : "Le jour où mon ombre me rattrapera" de Noémya Grahan, chez The Book Edition www.thebookedition.com

Moi-même j'ai écrit le mien, il est en cours d'étude chez un éditeur, d'ici quelques semaines ou mois il sortira. Je ne garantis pas le succès, mais j'espère qu'il permettra de faire avancer les
choses
Répondre
I


Bonne chance! ;)



I
C'est d'autant plus injuste et faux que n'importe qui peut devenir harcelé... Il suffit parfois de différentes circonstances et même un enfant très entouré qui change d'école peut tout à coup se
trouver harcelé...
Répondre
G
Bonjour, c'est Wilfried, le fils à Gene.
Je suis accord avec vous sur ce livre.
Ce n'est pas nous qui attirons l'attention des agresseurs.
Aurevoir.
Répondre
I


Merci. Bonnes vacances! 



G
je ne suis pas d'accord c'est trop facile de dire que les victimes ne rencontrent pas leurs agresseurs par hasard , ça dédouane les agresseurs quand ça ne les excuse pas . Il y a trop de psy qui
ont encore cette façon de penser et on voit bien où ça mène . Le pédopsy de Wilfried n'a pas cette vision des choses, d'ailleurs je n'y aurais pas emmener si c'était le cas . bonne nuit
Répondre
I


C'est aussi mon avis. Après, c'est vrai qu'il y a des passages intéressants dans ce livre, surtout vers la fin. Mes amitiés à Wilfried et bonne journée.