Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 13:11

Voilà. Je m’appelle Séverine et j’ai été harcelée au collège dans les années 90.

A l’époque, personne ne parlait encore de harcèlement. Il se trouve que j’avais une sœur aînée que j’ai toujours admirée pour sa détermination, son sérieux et son côté bosseur. Elle était un peu ‘Hermione Granger’ tandis que j’étais une timide maladive. J’ai été harcelée dans la cour de l’école : insultes, coups de poings, affaires volées, attouchements…

Les fenêtres du lycée donnaient directement sur la cour du collège et à CHAQUE récréation, ma sœur se mettait à la fenêtre et regardait. Le soir, elle me reprochait durement d’avoir été harcelée. Selon elle, si je m’étais trouvée une bonne copine, on n’aurait pas osé s’en prendre à moi.

Le problème était que j’étais paralysée par la peur, trop secouée pour aller vers les autres. Je culpabilisais énormément d’être une ‘sans-amie’ et ma sœur ne faisait que rajouter à ma culpabilité. Elle n’a jamais eu un mot de consolation pour moi, ne m’a jamais dit « ce n’est pas de ta faute » ou « tu mérites mieux que ça ». Le pire, c’était que dans ma petite tête de 11-12 ans, je continuais à la mettre sur un piédestal. Je ne savais pas ce qu’était le harcèlement et je m’imaginais que si on me harcelait, c’était de ma faute.

A la maison, j’étais devenue une ado insupportable (comme tous les ados). Mes parents ne s’inquiétaient que quand ils me voyaient descendre plusieurs barres de chocolat à la suite quand je rentrais à la maison. Ils avaient peur que je devienne grosse. Je ne leur ai jamais dit ce qui se passait dans la cour de récré, et ma sœur non plus ne leur disait rien. Avec le recul, je crois que c’était son côté perfectionniste qui parlait. Elle voulait que je sois capable de tout faire correctement, y compris me débarrasser de ces petits crétins (je suis polie). Ou alors elle avait juste un problème émotionnel.

Les années ont passé, ma sœur est allée étudier ailleurs et mes parents ont appris par hasard pour le harcèlement. Des années plus tard, je ne leur ai toujours pas dit quel rôle ma sœur a joué en détruisant encore plus ma confiance en soi. Je ne dirai pas que c’est la pire sœur au monde : elle m’a aidée plusieurs fois à faire mes devoirs, par exemple. Disons qu’elle a été catastrophique dans ce domaine en particulier, alors qu’à la base, elle avait de bonnes intentions.

Aujourd’hui, je suis une adulte avec un boulot, un appart, une vie à peu près normale… J’ai un suivi psychologique depuis des années mais je vais mieux, et j’ai démoli le piédestal sur lequel j’avais mis ma sœur. Récemment, je lui ai demandé si elle se souvient de son comportement pendant mon harcèlement. Elle m’a reproché de la culpabiliser, ce qui m’a fait me demander si je n’étais pas en train de rêver. Si on m’avait donné une pièce à chaque fois qu’elle m’a culpabilisée, je serais riche ! On se voir rarement, c’est l’entente polie entre elle et moi. Je me demande comment elle réagirait si l’un de ses enfants se trouvait harcelé ou harceleur.

Tout ça pour dire que je ne comprends pas pourquoi les campagnes contre le harcèlement ne montrent jamais les frères et sœurs. Je ne suis sûrement pas la seule personne dont le harcèlement a été aggravé par une sœur ou un frère. Ce serait bien d’éduquer les enfants dans ce domaine.

Partager cet article

Repost 1
Published by Iron Calimero - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

gene 29/10/2015 11:13

c'est encore plus terrible quand ça vient d'un proche . Wilfried a demandé à changer d'orientation , il veut pas rester en S option SVT . Il veut aller en STI2D . Pas facile à faire accepter aux enseignants qui ne comprennent pas qu'avec 18 de moyenne en SVT , il veuille partir . Mais Wilfried n'aime pas les maths théoriques et se sent mal dans la classe . Il préfère un enseignement plus technique avec des maths appliqués qui correspondent plus à sa logique . On a RDV lundi avec sa prof principale. Reste plus qu'à convaincre , car si sur le papier Wilfried a tout à fait le droit de changer d'orientation , le mettre en pratique est une toute autre histoire . L'orientation intervient trop tôt , il n'est pas facile de savoir ce que l'on veut faire à 16 ans . Bon jeudi

Iron Calimero 29/10/2015 17:42

ça se comprend. On se sent plus motivé-e quand on fait ce qui vous correspond! Et c'est vrai que l'orientation vient trop tôt, il y a des gens qui ont envie de changer d'orientation plusieurs fois dans leur vie. Bon courage pour ce rendez-vous. :)

Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche