Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 18:29

Cet article traitera d’un phénomène que j’ai observé dans mon collège mais que je n’ai jamais retrouvé dans aucun livre traitant du harcèlement scolaire (et j’en ai lu pas mal). Je n’ai aucune donnée précise à vous livrer concernant ce phénomène, aucune statistique, juste mes souvenirs. Voici ce dont je me souviens.

 

J’avais onze ans quand je suis entrée en sixième, en l’an de grâce 1990. C’était un collège privé bcbg qui avait une bonne réputation mais j’ai vite constaté qu’il y avait une guerre ouverte entre les sixième et les cinquième. En effet, beaucoup de cinquième s’acharnaient régulièrement sur les sixième, les bousculaient dans les couloirs, se moquaient d’eux, les traitaient de bébés ou encore critiquaient leurs tenues. « Espèce de petit sixième » était l’insulte la plus répandue.

 

Dans un monde parfait, les sixième auraient organisé la résistance contre les cinquième et fait front pour que le harcèlement cesse. Malheureusement, ça ne s’est pas passé comme ça. Beaucoup de sixième ont trouvé logique de passer leurs nerfs sur la petite intello timide qui débarquait, à savoir moi, ou sur d’autres sixième discrets. J’ai été harcelée à la fois par les sixième et par les cinquième et j’en ai bavé.

 

Je n’oublierai jamais une rencontre étrange que j’ai fait un jour sur les pelouses de l’établissement. Une fille m’a demandé gentiment si on m’embêtait, si j’avais des amies, et m’a informée qu’elle non plus n’en avait plus. Elle était en cinquième, ce qui m’a sidérée. J’étais tellement habituée à être traitée comme une saleté par tous les cinquième que sa douceur m’a mis du baume au cœur. Avec le recul, je me demande si elle n’essayait pas de me proposer une amitié, et je regrette maintenant de ne pas l’avoir proposé moi-même. Dans tous les cas, je ne me souviens même plus de ton prénom mais si tu lis ces mots (tu étais brune, très calme, aimant lire, en région lilloise et probablement née en 1978), sache que je ne t’ai jamais oubliée et que tu m’as redonné foi en l’espèce humaine !

 

Fermons la parenthèse. Plusieurs mois plus tard, je suis entrée en cinquième et j’ai constaté avec effroi que beaucoup de personnes de ma classe se mettaient à harceler les sixième. Métaphoriquement, celles et ceux qui venaient de monter d'une marche s'attaquaient aux personnes qui prenaient leur place sur la marche la plus basse. J’ai vu une fille qui en avait elle-même bavé employer cette insulte abhorrée, espèce de petite sixième. Pour elle, c’était logique : elle en avait bavé alors qu’elle était innocente, il fallait maintenant qu’elle punisse une autre innocente pour perpétuer cette chaine de haine et de bêtise. Ceux et celles qui voulaient briser la chaine en épargnant les sixième étaient minoritaires. 

 

Je n’ai rien pu faire. Je sais que ça n’aide personne de dire cela mais personnellement, je ne connais aucun remède contre le cas particulier du harcèlement en escalier. Je ne sais même pas si ce phénomène est répondu ou non. C’est pour cela que je profite de cet article pour vous demander des pistes : si vous savez comment lutter contre ce type de harcèlement, ce serait sympa de laisser un commentaire. Si vous avez le temps, j’aimerais aussi que vous répondiez à mon petit sondage.

 

Merci d’avance !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Iron Calimero - dans Comment ça se passe
commenter cet article

commentaires

Wilfried Lehoux 04/09/2015 17:03

Bonjour, je suis Wilfried, le fils de Geneviève, nous avions déjà parlé il y a deux ans environ. Aujourd'hui, je suis en première, et même si mes camarades de classe ne sont pas agressifs envers moi je constate qu'ils sont toujours dans le mode de pensée "bête", si je puis dire, que vous décrivez ici à travers ce schéma de répétition de harcèlement entre classes. Je suis mis à l'écart, alors que nous sommes tout juste à nos premiers jours de cours, pour un motif inconnu... quand ce n'est pas de la jalousie pour les résultats scolaires c'est de la jalousie pour l'apparence physique, enfin bref, il y a toujours quelque chose qui les pousse à être jaloux et à me mettre à l'écart. Heureusement qu'il y a des personnes différentes sur cette terre, comme cette fille dont vous parlez. Mais bizarrement, même s'il est vrai que les élèves ont plus tendance à être violents au collège qu'au lycée (du moins c'est ce que j'ai constaté), cette pensée basée sur l'exclusion et la jalousie semblent être ancrée dans leur tête... Certains adultes gardent également le même fonctionnement...

J'apprécie toujours autant votre blog et vous souhaite une bonne continuation.
Cordialement,

Iron Calimero 04/09/2015 17:13

Merci beaucoup! Je me souviens de toi. En effet, ce mode de pensée est vraiment bête. Si les gens savaient s'apprécier et se valoriser mutuellement, ce serait mieux!

Bon courage pour la première et bonne continuation. :)

Présentation

  • : Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves
  • : Ce blog est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons faire une différence.
  • Contact

Recherche